Défi du Gard : retour sur les ateliers de Janvier!


Jeudi 31 Janvier 2019 30_Défi du Gard

Pour bien commencer l’année, les 3 équipes du défi ont participé chacune à des ateliers différents !

L’équipe du Sud du Gard a participé à un atelier sur le gaspillage alimentaire. C’est avec une voiture pleine de fruits et légumes, récupérés par l’association Perséphone, que nous avons retrouvé les participantes. Située à Sommières, cette dernière lutte contre le gaspillage alimentaire et à la préservation des ressources naturelles. Plus d’infos ici
L’atelier commence par le pressage (manuel !) d’un carton de clémentines, pour amener convivialité et réveil des papilles. La boisson obtenue a gardé nos participantes alertes et hydratées pour la conférence qui a suivie, vous l’aurez compris, sur le gaspillage alimentaire. Quelques chiffres assez impressionnants : tous les jours, l’association récupère 8 à 10 m3 de fruits et légumes (l’équivalent d’un petit camion frigo), qui sont très souvent encore consommables. En France, c’est 10 millions de tonnes de nourriture qui sont jetés chaque année, soit 16 milliards d’euros. 
Pour terminer l’atelier, les légumes ont été coupés pour en faire une soupe, et les fruits, une salade de fruits. Les participantes sont reparties les bras chargés, et la tête pleine d’idées à adapter chez elles !

Pour les équipes de Beaucaire et Vauvert, ce sont des ateliers concoctés par nos soins qui ont été réalisés.

Pour la première équipe, on reprend les bases ! Eh oui ! Qui savait que les poires pouvaient être consommées en Automne et en Hiver et non pas au Printemps? A l’aide de cartons représentant les saisons, les participantes se sont prises au jeu d’interroger leurs connaissances sur la saisonnalité des fruits et légumes. Et en suivant le même principe, elles ont aussi été jury des scores nutritionnels, basés sur le nutriscore et l’application Yuka. Pour finir, nous avons fait un petit rappel des signes de qualité, pour repérer les bons produits tels que les produits label rouge et issus de l’agriculture biologique.

Du côté de Vauvert, on commence aussi assez fort : devenir un consommateur A-V-E-R-T-I !
Au programme, présentation du nutriscore, adopté dans le cadre de la loi de Santé de 2016, visant à faciliter la compréhension de l’information nutritionnelle figurant sur les produits, et ainsi aider les consommateurs à acheter des aliments de meilleure qualité nutritionnelle. Ce dernier n’était que peu connu des participantes !

Puis dans la même idée, présentation de l’application pour smartphone Yuka qui permet de scanner le code barre des produits et connaître leur score, de 0 à 100 en terme de qualité nutritionnelle, de présence d’additifs ou non et de la labellisation en bio. (0 étant très mauvais, et 100 excellent). Yuka est le prolongement du nutriscore, puisque le système de notation est le même.
Pour ajouter un peu de piquant à l’atelier, quoi de mieux que de faire soi-même ?! À l’aide de cartons et emballages de produits récupérés, la joyeuse compagnie a pu s’amuser à scanner les produits et connaître par elles-mêmes le score qui leur était attribué… et surprise ! Certaines étaient décontenancées devant les très mauvais résultats de leur fromage frais préféré en forme de triangle, ou bien des madeleines industrielles, qui véhiculent l’image du fait maison…
Quelle meilleure transition pour sensibiliser aux scandales de l’industrie agro-alimentaire ? Des sujets sérieux aux informations souvent bien cachées dans les supermarchés…
Quand on parle scandales, on parle huile de palme : il y en a partout ! Dans les produits transformés, biscuits, pâte à tartiner bien connue, gâteaux industriels, et même dentifrice, produits ménagers et d’entretien, grandes chaînes de fast food, etc. Et les conséquences sur l’environnement, la santé, les populations sont déplorables. Pour continuer, nous avons présenté les problèmes causés par la surpêche et l’aquaculture intensive, et des alternatives tels des signes de qualité de pêche un peu plus durable, ou bien encore le site internet du WWF pour connaître l’état des stocks des poissons.
Après ces moments de sérieux, nous leur avons proposé une dégustation à l’aveugle de produits originaux, comme le tofu fumé (qui n’a pas vraiment fait l’unanimité), les crèmes de soja au chocolat (TRES appréciées!) ou encore du yaourt au lait de brebis. Côté végétal, on croque dans des carottes de couleur, et du cœur de brocoli !

L’atelier s’est terminé par un repas partagé copieux et convivial.

 

Au programme de février, ateliers nutrition et gaspillage alimentaire !

 

Les photos des ateliers :

 

 

Ce défi est réalisé avec le soutien du département du Gard          

 

FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DES CIVAM DU GARD

216 chemin de Campagne – 30250 SOMMIERES

Centre d’initiative pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural

Tél. : 04 66 77 11 12 – fd@civamgard.frwww.civamgard.fr